Accueil > Blog > Actualités > STOP aux idées reçues...

STOP aux idées reçues...

Publié par L'équipe dans Actualités le 23/06/2016 à 15:24

Non,tomber enceinte ne vous oblige pas à abandonner votre chat !

Un abandon, c’est toujours un de trop. Et même si leur fréquence diminue, rien ne les justifie. Non, même une grossesse et un enfant en bas âge ne sont pas de bonnes raisons pour mettre son chat à la porte a récemment rappelé la Société américaine pour la prévention de la cruauté envers les animaux (ASPCA)... «Vous avez un chat ? Aïe, faites très attention à la toxoplasmose !», ou encore : «Mais un chat, c’est pas dangereux avec un bébé ?» Que toutes les femmes et leur partenaire (et tout autre proche, évidemment) qui ont été confrontés à ces mises en garde lèvent la main. Oui, vous êtes sans l’ombre d’un doute très nombreux. Et nombreux d’entre vous ont aussi malheureusement (trop souvent) pris une mauvaise décision suite à tant d’alarmisme : l’abandon de votre fidèle quatre-pattes ronronnant. Parce que oui, c’est bien connu, un chat est un danger innommable pour maman en devenir et futur bébé étant donné qu’il transmet la TERRIBLE toxoplasmose et qu’en plus, il est d’un naturel plutôt jaloux. Pour toutes ces raisons, la Société américaine pour la prévention de la cruauté envers les animaux (ASPCA) – lassée des abandons - a tenu récemment à offrir une piqûre de rappel au plus grand nombre.

Prévention de la toxoplasmose

Cet affreux mal qui est sur toutes les lèvres dès le jour de l’annonce de l’heureux événement que vous attendez est en réalité largement maîtrisable. En effet, celui-ci est dû à un parasite appelée Toxoplasma gondii (parasite se trouvant dans la terre) que les chats qui sortent peuvent contracter en ingérant des oiseaux ou rongeurs infectés. Par conséquent, pour éviter tout risque, il est recommandé aux femmes enceintes de non seulement manger de la viande bien cuite et des légumes bien lavés, d’éviter de jardiner, de se laver correctement les mains après avoir caressé le chat mais aussi et surtout, de ne pas s’occuper de la litière de ce dernier car ce sont les selles de celui-ci qui représentent un réel danger. Pas de quoi abandonner son matou en somme…

Cultiver l’amitié du chat et du bébé

Par ailleurs, si l’éventualité d’une possible maladie n’est pas une bonne raison pour mettre son chat dehors, sachez que la peur d’un changement dans son comportement n’en est pas une non plus. Et pour cause, aussi vrai que l’arrivée de bébé bouleverse votre vie, elle chamboule aussi celle de vôtre matou… qui s’y habituera tout comme vous ! Pour ne pas qu’il se sente abandonné et développe un «mauvais» comportement, il suffit simplement de ne jamais le mettre à l’écart des changements et de ne pas forcer les choses avec lui. Pour qu’il s’habitue au petit nouveau, Marie-Hélène Bonnet, comportementaliste pour chats, préconise donc d’y aller progressivement en déposant notamment un vêtement imprégné de l’odeur de bébé sur un lieu de passage de votre matou. Attention à ne pas mettre ce linge directement dans le panier de ce dernier car c’est son territoire et il ne doit pas s’y sentir envahit ! De plus, elle conseille également aux jeunes mamans (et parents en général) d’accorder un peu de temps exclusivement à leur félin : lorsque celles-ci rentrent de la maternité par exemple, elles peuvent en effet laisser bébé à leur conjoint de façon à câliner le tigre de salon pour ne pas qu’il se sente délaissé. Par ailleurs, si pour la spécialiste le chat qui étouffe est une légende et qu’en principe il ne touche pas à un nouveau-né étant donné qu’il ne griffe (normalement) que pour se défendre en cas de gestes indésirables, elle rappelle qu’il est préférable de ne jamais laisser seuls sans surveillance un jeune enfant et un animal et ce même si parfois certains félins développent un instinct parental à l’égard des petits bipèdes. Peu habitués aux pleurs, les chats peuvent effectivement se montrer encore plus efficace qu’un «Baby-phone» et venir chercher leurs maîtres lorsque le nouveau-né se réveille, témoigne-t-elle. Un chat ? C’est donc simplement un ange gardien… version poilue ! Ne perdez d’ailleurs pas de vue qu’un enfant au contact d’un animal domestique a 33% de risques en moins de développer des allergies. Voilà qui devrait faire réfléchir à deux fois avant d’envisager l’abandon de votre fidèle matou ! A lire sur le même thème : Les bienfaits des animaux de compagnie pour les humains en une infographie !

Par Deborah Koslowsk

 

CHAT

Pas encore de commentaire, Ajoutez le vôtre.

Poster un commentaire

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande.
meganimo est enregistrée à la CNIL sous le numéro (1393695) et respecte la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978.
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent en nous contactant.